Actualités

Réservistes Poclain France
poclain.jpg

POCLAIN SOUTIENT SES SALARIES ENGAGES DANS LES CORPS D’ARMEE
8 janvier 2020

Le Groupe Poclain signe une convention avec la Garde Nationale, en charge des réserves militaires pour le Ministère des Armées et le Ministère de l’Intérieur, afin de permettre à ses salariés-réservistes d’être disponibles 8 jours par an.

convention entreprise défense

En France, les réservistes mènent de front leur vie professionnelle et leur engagement auprès des Armées, de la Gendarmerie Nationale et de la Police Nationale. Un grand écart entre leurs deux activités et leur vie de famille, avec des profils atypiques et des compétences complémentaires, qui font de ces hommes et femmes des éléments d’exception au sein des entreprises. Sur le site de Verberie, Pierre et David sont au service de la Gendarmerie, et Mickael est dans l’Armée de l’Air.

Grâce au partenariat Entreprise-Défense, le groupe Poclain rejoint les 370 entreprises privées qui s’engagent à accorder 8 jours de disponibilité rémunérés sur le temps de travail de leurs salariés réservistes. Harry Callebaut, Directeur Hygiène Sécurité Environnement, a représenté Poclain le 14 novembre 2019, lors de la signature de la convention avec le Lieutenant-Colonel de la Garde Nationale et représentant du CRED (Correspondant Reserve Entreprise Défense) et le Lieutenant-Colonel du groupement de la Gendarmerie de l’Oise. Cet engagement citoyen s’inscrit dans la droite ligne des valeurs du groupe. 

Lieutenant de Gendarmerie de réserve

Pierre est Ingénieur Application et Lieutenant de Gendarmerie de Réserve. Il intègre Poclain en 2015. A l’âge de 18 ans, année de son baccalauréat, il effectue une préparation militaire de 3 semaines en Gendarmerie. Par curiosité et pour être utile, il devient réserviste, menant de front son cursus d’ingénieur en matériaux à l’Université Technologique de Compiègne (UTC), son Doctorat en simulation numérique, et son engagement auprès de la Gendarmerie. Il fait partie de la réserve opérationnelle de premier niveau, participe aux patrouilles aux côtés des gendarmes de carrière et intervient sur de grands événements : Tour de France, Paris-Roubaix, G7 Finances à Chantilly en 2019, Coupe d’Europe de Football à Paris en 2016.

En 2014, il participe au séminaire jeune de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale (IHEDN) à Toulouse abordant des sujets de géopolitiques, d’actualité et de défense. A cela s’ajoute le suivi du développement d’une application mobile destinée aux gendarmes et les actions « Tous unis pour la citée » pour faire connaître la Gendarmerie aux étudiants de l’UTC (prix « Armées-Jeunesse 2016 » et « Trophée de la citoyenneté » 2019).

« Mon engagement depuis 14 années au service des citoyens me permet de prendre de nouvelles responsabilités. J’ai acquis un savoir-être qui m’aide à conserver une attitude constructive face aux situations délicates, déclare Pierre. La réserve regroupe de nombreux volontaires venus de tous les horizons. C’est une réelle richesse pour la France. »

Spécialiste Mirage 2000, Alpha Jet, Falcon et Casa 235

Mickael est un ancien combattant, ancien militaire de carrière de l’Armée de l’Air. Il suit une formation à l’Ecole d’Enseignement Technique de l’Armée de l’Air à Saintes (17) en France et devient Mécanicien Avion en 1997, puis Spécialiste Hydraulique sur avion de combat, avion de fret et transport de passagers, tels que les Mirage 2000, Alpha Jet, Falcon, Casa 235. Un métier exigeant pour ce fils de militaire qui nécessite d’être en opération 6 à 8 mois par an. Pour préserver sa vie de famille, il décide d’arrêter en 2006. Il devient Mécanicien Navigant Réserviste dès le lendemain.

« Je montais des moteurs Poclain chez des OEMs. J’ai intégré Poclain en 2013 », précise-t-il. Il est aujourd'hui Animateur de Production, dédié au montage des moteurs en équipe de nuit, pour pouvoir consacrer plus de temps à l’armée. Il est aussi affecté à la base aérienne de Creil. « J’ai appris la rigueur et la qualité. Si l’avion ne fonctionne pas il tombe. J’aime tellement ce que je fais dans l’armée que c’est un moment de récréation. Je fais encore des missions à l’étranger. Je côtoie des gens passionnés. » Aujourd’hui l’histoire familiale se poursuit avec sa fille réserviste dans la Gendarmerie.

Impliqué, Mickael intervient dans les collèges et lycées pour promouvoir le Brevet d’Initiation Aéronautique (BIA) en partenariat avec l’Education Nationale et l’Armée de l’Air, en parallèle de ses fonctions d’Administrateur National de la Commission Mémoire et Président des Anciens Combattants dans 3 communes.

Diplômé de la police judiciaire

David est Technicien Méthode Outils Coupants chez Poclain, en charge des processus d’essais outils usinage, et de l’amélioration continue, notamment sur les machines à commandes numériques CNC. Il est aussi secouriste. Il évolue à 70% dans l’atelier. « Je suis un outilleur pur. J’ai appris avec les anciens. L’entreprise a une grosse expérience dans l’usinage. Avec les ingénieurs d’aujourd’hui, nous sommes complétement en phase techniquement. Mon travail me plait énormément », déclare-t-il.

Appelé du contingent en 1988 à Paris dans un escadron de Gendarmerie de Seine-Saint-Denis, il est volontaire pour un service long de 18 mois et apprend l’ordre et la rigueur. En 2003, la Gendarmerie de Compiègne monte un peloton de réserve. Ils sont une quinzaine à s’engager, dont David. « Si j’ai signé dans la réserve, c’est pour mon pays. » Là encore c’est une affaire de famille : « mon père était dans la police nationale sur Paris, puis Dieppe. » Le respect des règles pour plus de sécurité est au cœur des préoccupations de David, qui sait être convainquant et pédagogue. « J’ai vu des accidents mortels. Ça marque. En tant que réserviste on apprend l’empathie. On est à l’écoute des gens. Quand j’ai démarré dans la réserve j’ai été formé à la psychologie... ». Une aide précieuse lors des opérations de prévention.

David est diplômé de l’APJA. Il est Agent de Police Judiciaire Adjoint. Un titre qui lui permet d’être assermenté et de pouvoir participer aux enquêtes, en respectant le cadre défini par la loi.

La Compagnie de Gendarmerie de Compiègne compte 95 réservistes. Ils sont 30 000 réservistes opérationnels dans la Gendarmerie Nationale, et 39 000 opérationels dans les Armées.

Dans notre pays qui vit un niveau de menace terroriste inédit, ces milliers de réservistes rattachés au Ministère des Armées ou au Ministère de l’Intérieur, sont indispensables.

 

Contact Entreprise-Défense Poclain Group: Harry Callebaut